Quickie #2: Infowar, parce que vous le valez bien !

Bienvenue, cher lecteur, pour cette deuxième édition du #Quickie. Au menu cette semaine :

1. Cosmétiques et risques sanitaires : la bombe à retardement

PRdaily nous remonte une information intéressante cette semaine, la multinationale Johnson & Johnson fait face à une couverture presse qui doit faire suer leur département des communications. Jezebel vient ainsi de publier un article qui tonne : « Johnson & Johnson Gently Poisons Babies With Its Shampoo ».

A la vérité, cette actu n’est pas une très grande surprise. Cela fait au moins un an que le feu couve et je suis assez surpris que ce dossier ne remonte à la surface que maintenant. Pour mémoire, cela fait plus d’un an que la vidéo suivante traine sur le net. Elle est extrêmement bien réalisée et je vous invite à regarder l’ensemble de la série qui aborde d’autres sujets.

Evidemment, cette vidéo est axée sur les USA. L’Europe s’est dotée du protocole REACH, mais il est clair que des failles existent certainement par ailleurs (tiens, qu’en est-il au Canada d’ailleurs ?). Johnson & Johnson a de la chance pour le moment. Quelqu’un de plus inventif, et de plus méchant, pourrait produire une vidéo plus percutante : « bébés + poison » ca peut donner des images assez fortes. Enfin, moi je dis ca, je dis rien, hein…

Je vous conseille également une petite reflexion supplémentaire sur le blog de comcrise pour clore le sujet. (un merci @genevievesorel pour l’info)

2. La CIA veille quotidiennement sur plus de 5 millions de tweets par jours

On imagine l’outil de veille et l’équipe mise à disposition… C’est Politico qui nous apporte la nouvelle cette semaine, en mettant un nom sur la fameuse structure : « The CIA’s Open Source Center ». Article à lire pour comprendre à quel point le monitoring des media sociaux est, depuis 2009, un puissant outil de veille stratégique au service de la communication et… du renseignement (un merci à @Guglielminetti pour le lien).

3. USA & Guerre de l’information : Hilary Clinton fait un constat d’échec

Plutôt que de longs discours, laissons la parole à la principale intéressée (vidéo de Russian Today) :

Pour mémoire, si la problématique vous intéresse, j’ai déjà publié quelques billets sur le sujet :

4. Bonus : Medias sociaux, le nouveau centre de gravité stratégique ?

Pour faire le lien avec le précédent sujet, je vous propose cette excellentissime présentation de D. Murphy (Harrisburg University, Septembre 2011) qui pose la question de l’information sur les media sociaux comme nouveau centre de gravité informationnel (entre autre). Sa réflexion est d’autant plus pertinente qu’elle est prospective. C’est clair, simple et lumineux. Même ceux qui ne s’intéressent pas aux questions de défense devraient aimer. Les premières minutes sont un peu brouillonnes à cause du présentateur, n’y faites pas attention. Ca s’appelle « Fighting back : New media and military operations » et c’est ICI.

 

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s